gastronomie japonaise

20 plats japonais à essayer absolument !!

Voici les 20 plats japonais les plus populaires !!

Ces dernières années, la cuisine japonaise et les aliments fabriqués au Japon ont connu un succès inattendu dans notre pays. Le Japon a toujours contribué à façonner nos vies grâce à ses réalisations technologiques, mais jusqu’à récemment, il semblait incapable de faire une brèche dans notre fière tradition culinaire. Maintenant que la situation a, au moins en partie, changé, nous voulons approfondir cette question avec une liste de 20 plats japonais que vous devriez essayer lors d’un voyage au Japon, ou pour les plus casanier vous pourrez trouver des recettes sur le web.

Sushi

On le sait, les sushis n’ont pas besoin d’être présentés. C’est précisément la raison pour laquelle il s’agit de l’un des premiers plats japonais qui nous vient à l’esprit lorsque nous pensons à la cuisine japonaise. Au Japon, le sushi n’est pas vraiment un plat de tous les jours (comme les pâtes pour nous) mais quelque chose à manger lors des célébrations. Quoi qu’il en soit, c’est un plat que vous devriez essayer lors d’un voyage au Japon, ne serait-ce que pour vous faire une idée de la qualité des nombreux restaurants servant des sushis en France.

gastronomie japonaise

Tempura

Si vous aimez les aliments frits (qui ne les aime pas), vous trouverez le tempura, une frite japonaise légère et croustillante, très intéressant. Contrairement à nos aliments frits, la pâte à frire a tendance à moins s’imbiber d’huile (ce qui la rend plus légère) et a moins d’impact sur la saveur du plat.

gastronomie japonaise

Tofu

Mais qu’est-ce que le tofu ? Le tofu est du lait de soja coagulé qui, tout comme le fromage, prend une forme solide. Il est riche en protéines, en graisses insaturées et a un faible contenu énergétique, des caractéristiques qui lui ont valu une réputation d’aliment santé en Occident. En fait, tout le monde au Japon en consomme au point qu’il fait partie de son alimentation quotidienne. Il peut prendre tant de formes différentes qu’on le trouve frit ou utilisé comme accompagnement dans les soupes.

Udon

Les udon sont ce qui se rapproche le plus des pâtes de blé. Il s’agit de nouilles très épaisses et moelleuses servies principalement dans un bouillon chaud, ce qui explique qu’elles soient plutôt perçues comme un plat d’hiver. Certaines versions de ce plat, comme les kitsune udon (udon au renard), contiennent du tofu frit, tandis que les tempura udon sont garnis de tempura fraîchement frits (champignons, crevettes et autres). Attention, les tempuras placés sur un udon bouillonant ne conservent pas leur croustillant et déçoivent souvent le voyageur français. Il faut essayer plusieurs fois avant d’apprécier cette combinaison culinaire.

gastronomie japonaise

Ramen

L’un des plats les plus célèbres, le ramen est également l’un des plus populaires. Originaire de Chine, il a subi au Japon plusieurs transformations régionales qui ont apporté des sensibilités et des goûts différents sous différentes latitudes. C’est un aliment qui remplit les plus grands estomacs et qui est bon marché, ce qui le rend très populaire. Le bouillon est généralement salé (voire très salé) et les condiments fournis sont le soja, le miso et les tranches de viande. Il est si populaire au Japon qu’il existe plusieurs musées consacrés à son histoire.

gastronomie japonaise

Yakitori

Dire que les yakitori sont des brochettes de viande est correct mais ne rend pas justice au niveau de sophistication que ce plat japonais a atteint. Les yakitori sont des brochettes fraîchement préparées, presque toujours cuites sur des charbons ardents. Ils sont généralement composés de poulet et de produits à base de poulet (on ne jette pas de poulet dans un restaurant de yakitori) et on vous demandera presque toujours si vous les préférez avec du sel ou assaisonnés de sauce soja. La viande est souvent marinée pour l’attendrir et les légumes d’accompagnement sont le plus souvent des champignons, des oignons nouveaux et du poivron. Il existe plusieurs morceaux populaires parmi les yakitori et les plus populaires sont certainement la cuisse (momo), la peau (kawa) et les brochettes de viande de poulet hachée (tsukune).

gastronomie japonaise

Sashimi

Le sashimi consiste en de fines tranches de poisson ou de viande crue servies avec une sauce d’accompagnement (généralement du soja), du radis et du gingembre. Contrairement aux sushis, le poisson servi dans le sashimi doit être aussi frais que possible.

gastronomie japonaise

Natto

Le natto est peut-être le plat le plus difficile pour les voyageurs étrangers. Même au Japon, il n’est pas aimé de tous, mais le pourcentage d’admirateurs est considérablement plus faible chez les français. Si vous voulez l’essayer, ne lisez pas la suite, c’est beaucoup moins mauvais qu’il n’y paraît d’après la description. Le natto est un plat issu de la fermentation des graines de soja. Tout le monde ne sait pas que les bactéries utilisées pour la fermentation sont les mêmes que celles que nous produisons naturellement dans notre tractus gastro-intestinal. Mais ce qui rebute de nombreux voyageurs, ce n’est pas la description du processus de fermentation, mais la texture gluante et l’odeur forte, semblable à celle de certains de nos fromages d’alpage. Il est consommé seul mais plus souvent mélangé à du riz blanc.

Donburi

En japonais, Donburi signifie simplement « grand bol » et ce nom désigne toute une série de plats différents que l’on peut déguster dans des restaurants populaires. Le bol de donburi est généralement rempli de riz et recouvert d’autres ingrédients. Les ingrédients les plus typiques sont la viande, le poisson et divers légumes cuits à la vapeur. Ten-don est un tempura servi sur un lit de riz, gyu-don comprend du bœuf et oyako-don du poulet et des œufs. Idéal pour une pause déjeuner rapide et peu coûteuse.

Oden

L’Oden est un plat typique de l’hiver. Cette soupe chaude est composée d’un assortiment de légumes et de viandes, notamment des croquettes de poisson transformées, du riz mochi, un œuf dur, du daikon, du navet et du tofu. Le tout est mijoté dans un bouillon léger assaisonné de sauce soja et de dashi (un bouillon à base de flocons de poisson séché, d’algues et d’autres ingrédients salés) dans une grande marmite chaude placée au milieu de la table. Les convives peuvent ensuite sortir leurs morceaux préférés et les assaisonner de moutarde ou d’autres sauces. En plus d’être un repas copieux, la marmite bouillante sert également de chauffage commun lors des soirées froides. Pendant les mois les plus froids, vous pouvez le voir mijoter près de la caisse du konbini. Il est si populaire qu’il est devenu un produit de « restauration rapide » ces dernières années.

gastronomie japonaise

Soba

Si nous devons penser à l’un des plats typiquement japonais, nous ne pouvons pas ne pas mentionner les soba. Ces nouilles de sarrasin (pas toujours à 100 %, attention aux cœliaques) sont largement consommées au Japon dans ce qu’on appelle les soba-ya (restaurants de soba) traditionnels. La couleur plus foncée et la saveur plus prononcée de ces nouilles japonaises les rendent idéales avec des sauces au goût plus intense, notamment l’oignon nouveau et le wasabi. Le soba peut être consommé dans un bouillon chaud ou froid sur le côté. Lorsqu’il est servi froid, il est trempé dans un savoureux bouillon (également froid) et ensuite consommé. Il est donc idéal pour l’hiver comme pour l’été.

gastronomie japonaise

Tamagoyaki

Le tamagoyaki est une omelette japonaise obtenue en faisant cuire plusieurs couches d’œufs battus dans des rouleaux. Il peut être consommé fraîchement cuit ou servi comme plat d’accompagnement. Il est salé ou sucré selon l’utilisation de la sauce soja ou du sucre. Tout le monde ne sait pas que parmi les morceaux de sushi, celui avec l’omelette est généralement mangé en dernier. Comme il n’y a pas de dessert dans le restaurant de sushi, cette pièce sucrée prend en quelque sorte sa place.

Découvrez aussi les autres spécialités du monde :

Tonkatsu

Ne soyez pas prompt à considérer le tonkatsu comme une simple côtelette de porc frite. Bien que rappelant notre escalope milanaise, ce plat japonais possède des caractéristiques propres qui en font un pilier de la cuisine japonaise. Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe des restaurants de tonkatsu au Japon : ils sont spécialisés dans ce domaine et n’ont rien d’autre au menu. Vous pouvez généralement choisir la qualité de la viande (filet, sous-filet ou longe) et les accompagnements. La friture est légère et croustillante tandis que la sauce qui accompagne l’escalope frite ressemble à un Worcestershire épais. Historiquement, le tonkatsu est servi avec une salade de chou finement émincé ; le chou est assaisonné d’une sauce à base de sésame. Essayez-le.

gastronomie japonaise

Sukiyaki

Le principe est similaire à celui de la bourguignonne : une marmite au milieu de la table dans laquelle tous les convives font cuire des tranches de viande tendre (principalement du bœuf, mais dans certaines régions du porc). Le bouillon de sukiyaki est préparé à l’avance avec du saké, du mirin et de la sauce soja, et des légumes tels que l’oignon nouveau, les champignons, le chou tofu et les nouilles konjak y sont bouillis. La viande est cuite à votre goût dans la marmite, puis trempée dans une variété de sauces, bien que la plus courante soit l’œuf cru battu et la sauce soja.

Yakisoba

L’un des plats de rue japonais les plus courants. Les nouilles Soba sont cuites sur une plaque chaude et garnies d’une variété d’ingrédients fortement aromatisés. Il est généralement commandé lors des banquets pendant les matsuri d’été et il existe un choix de saveurs. Le gingembre et les algues râpées complètent la préparation.

Yakiniku

Ce plat d’origine coréenne est consommé presque exclusivement dans les restaurants où chaque table est recouverte d’une puissante hotte aspirante. La viande marinée dans de la sauce soja, de l’ail, de la pomme, du mirin et du gochujang est cuite sur un gril métallique chauffé au gaz. La viande est très variée, allant du wagyu le plus fin aux entrailles de poulet. Selon le niveau du restaurant, différentes coupes seront proposées. Au Japon, il est très populaire de sortir pour manger du yakiniku entre groupes d’amis.

Onigiri

L’onigiri est peut-être l’aliment japonais le plus emblématique. Arrivé en France grâce à la représentation dans les mangas et les anime, l’onigiri est vraiment le snack le plus commun et le plus facile à faire au Japon. Il s’agit de rouler du riz blanc (cuit à la japonaise) autour d’un ingrédient particulier qui définira le goût de l’onigiri. Les onigiri les plus courants sont la prune salée, le saumon cuit, le mentaiko ou le thon et la mayonnaise. La boule de riz est enveloppée dans une savoureuse feuille d’algue séchée pour la rendre plus facile à saisir avec les mains. L’onigiri peut également être grillé à la flamme, il est alors appelé yakionigiri.

gastronomie japonaise

Shabu Shabu

Le shabu-shabu est un plat chaud dans lequel de fines tranches de viande sont cuites dans un bouillon bouillant.
Dans la plupart des restaurants shabu-shabu, vous pouvez choisir au moins deux bouillons parmi une variété d’options sur le menu.
Dans certains restaurants, le plat est divisé en deux pour que vous puissiez goûter deux saveurs en même temps. Une fois la viande à votre table, vous utilisez vos baguettes pour prendre une tranche et la plonger dans le bouillon bouillant de votre choix.
Après un bref « swish swish » (d’où le nom de shabu-shabu), la viande est prête.

gastronomie japonaise

Gyoza

L’un des plats japonais les plus célèbres, les gyoza sont des boulettes de pâte (d’origine chinoise) cuites à la plancha. Ils sont généralement servis comme plat d’accompagnement dans les restaurants ramen (ils doivent être commandés en plus) et sont remplis de porc, de poulet ou de crevettes. Ils sont cuits à la plancha d’un seul côté pour qu’une légère croûte se forme. Il y a toujours une sauce spéciale à base de soja et de vinaigre (sujouyu) sur la table pour accompagner le plat.

gastronomie japonaise

Tokiyaki

Traditionnels à Osaka et dans tout le Kansai, les takoyaki se trouvent partout. Il s’agit d’un plat de rue typique, mais il peut également être commandé dans les izakaya. Il s’agit d’une pâte à base de farine, de levure, de dashi et d’œuf dans laquelle on place une petite tranche de poulpe (takoyaki signifie poulpe grillé). La forme des takoyaki est sphérique et une forme spéciale est nécessaire pour la cuisson. Généralement, entre 6 et 10 boules de takoyaki sont servies recouvertes de katsuobushi (flocons de thon séché), de mayonnaise et d’algues râpées.

gastronomie japonaise

Profil de l'auteur

Isabelle
Isabelle
Bienvenue sur mon blog. Je suis Isabelle, une jeune étudiante en tourisme international. Je suis passionnée par la gastronomie internationale et la restauration. Je vous partage sur mon blog mes découvertes, aventures et conseils. Je suis très enthousiaste à l'idée de vous partager ma vie.